Le Forum du Cheval Sur-naturel !

Dans le respect de tous les chevaux, tous les cavaliers, toutes les équitations, et tous les élevages !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les plantes utilent aux chevaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:34

Je tiens a préciser que ces fiches ne sont pas de moi, j'ai eu l'autorisation par l'auteur de ces fiches : Oskar, de les copier et de les partager avec vous.
J'espère que vous les trouverez toutes aussi interéssantes que moi!!!






La présence du Caducée d'Or au dessus d'un cliché désigne une plante essentiellement utile aux chevaux.







ARTICHAUT. Cynara scolymus. Composées. Bérigoulengelica Archangelica.






PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

La feuille d'artichaut possède des propriétés :

- Cholérétique (qui augmente la sécrétion et l'élimination de la bile par le foie) et cholagogue (qui facilite l'évacuation de la bile située dans les voies biliaires extra-hépatiques, vers l'intestin), Hépato-protectrice et régénératrice de la cellule hépatique.

- Apéritive et Digestive.

- Diurétique et Dépurative.

INDICATIONS MAJEURES :

État pléthorique, Convalescence, suites d'affections organiques (après une Piroplasmose ou une fourbure par exemple).

C'est une plante idéale pour détoxifier l'organisme après un hiver contraignant à le sédentarité des chevaux.

DOSE USUELLE :

500 grammes de feuilles fraiches ou 50 grammes de feuilles séchées et pulvérisées dans la ration du matin.

N.B : Les feuilles fraiches peuvent entrainer un noircissement passager de la langue.

PRINCIPES ACTIFS :

Les Feuilles d'Artichaut (Voir Cliché) (larges feuilles très découpées attenantes à la tige (qu'il ne faut pas confondre avec les bractées de la fleur dont on mange l'extrémité charnue) contiennent essentiellement un Depside : la Cynarine (à l'origine de ses propriétés cholérétique, hépatoprotectrice et hypocholestérolémiante), et un principe amer : la Cynaropicrine, associés à de nombreux acides :
Chlorogénique, Caféique, Hydroxy-Méthyl-Acrylique, Succinique, Citrique, Malique, etc. (qui participent à son action diurétique et également à son activité cholérétique), des sels de potassium en abondance, et des flavonoïdes : Hétérosides du Lutéolol
.



© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:35




PISSENLIT Taraxacum Dens Leonis. Compositae.





Cette plante croît dans nos prairies au printemps et en automne, elle fait son apparition aux périodes charnières de l'année où nous avons besoin, hommes et animaux, de nous débarrasser des toxines accumulées au fil du temps dans l'organisme.

Cette utilisation ancestrale du Pissenlit demeure une méthode efficace de dépuration dans une époque d'affections pléthoriques nombreuses.

PARTIE UTILISÉE :

Racine séchée et pulvérisée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Excellent Diurétique.

Augmente l'écoulement de la bile (Cholérétique).

Stimule les Fonctions Hépatiques.

Dépuratif (nettoie l'organisme).

Amer (stimule la sécrétion des organes de la digestion).

INDICATIONS USUELLES :

Drainage et régulation des fonctions excrétrices hépatiques et rénales.

Suites d'affections organiques, après un traitement médical, chevaux sédentaires, pléthore post-hivernale.

DOSE USUELLE :

De 30 à 40 grammes par jour de racine séchée et pulvérisée dans la ration.

DURÉE DE LA CURE :

Une durée minimale de quinze jours doit être observée afin que la plante ait atteint son maximum d'efficacité sur l'organisme.

PRINCIPES ACTIFS :

Chlorophylle, Taraxacine, Inuline, Acide Hydroxycinnamique, Lévulose, Mannitol, Choline, Stérols, Carotène, Acide Folique, Acides Gras Essentiels, Vitamines A, B, C, Calcium, Potassium, Fer, Magnésium, Phosphore, Silice, Sodium, Soufre, Manganèse, Diastases.




© Oskarnika 2012.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:36




GRANDE ORTIE. Urtica Dioïca. Urticaceae.





Grande Ortie au Printemps.



Grande Ortie avec ses inflorescences.



ORTIE BRULANTE. Urtica Urens. Usage identique à la Grande Ortie.



L'Ortie sur pied n'est, en général, pas mangée volontiers par les chevaux mais certains ne la dédaignent pas lorsqu'elle est coupée et commence à se flétrir.

La saison idéale de récolte pour une efficience optimale des bienfaits de cette plante est le Printemps.

La petite Ortie Brulante possède les mêmes vertus que la grande Ortie mais du fait de ses effets extrêmement urticants elle n'est pas usitée (les piqures sont trés douloureuses et peuvent perdurer plusieurs jours sur certains épidermes sensibles).

PARTIES UTILISÉES :

Feuilles séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Favorise la sécrétion pancréatique, biliaire, gastrique et intestinale.

Favorise l'expectoration des glaires pulmonaires.

Apport notoire en vitamines et Oligo Éléments.

Reminéralisation chez les Arthritiques.

INDICATIONS USUELLES :

Convalescence.

Asthénie (grande fatigue), Déminéralisation.

Stimule les fonctions excrétrices en facilitant le drainage des déchets et des toxines de l’organisme.

Affections articulaires chroniques, Arthrose.

DOSES USUELLES :

Donner 30 à 40 grammes par jour de feuilles séchées et pulvérisées.

PRINCIPES ACTIFS :

Minéraux et Oligo-Eléments : Sodium, Potassium, Calcium, Magnésium, Soufre, Phosphore, Fer, Silice, Cuivre, Zinc, Manganèse, Nickel.

Vitamines : A, B2, B5, C, E, K, Acide Folique, Bêta-Carotène.

Acides Organiques, Protéines, Mucilages, Tanin. Acétylcholine, Histamine, Choline, Acide Formique, Acide Acétique, Chlorophylle , Enzymes Complexes.





© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:36






FENUGREC GRAINES
. Trigonella Foenum Graecum. Fabaceae.





Aspect ridé caractéristique de la graine de Fenugrec (en bas, à gauche).



PARTIE UTILISÉE :

Graine sèche et pulvérisée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

La graine de Fenugrec est employée depuis l'Antiquité dans la Péninsule Arabique et en Afrique du Nord, son usage s'est répandu en Europe depuis les Croisades.

C'est un excellent remède pour redonner la forme aux chevaux fatigués et amaigris, tant les jeunes que les chevaux âgés.

Stimulant du métabolisme général.

Orexigène (donne de l’appétit).

Favorise la prise de poids.

Combat l’Anémie.

Hypoglycémiant, Hypolipidémiant, Régule le taux d’insuline.

INDICATIONS USUELLES :

Perte de poids et de forme après maladie, verminose, travail intensif etc...

Il est évident qu'un amaigrissement suspect doit faire l'objet d'une consultation vétérinaire.

DOSE USUELLE :

De 30 à 60 Grammes par jour de graine pulvérisée (poudre tamisée) selon l'état du cheval.

De par son odeur de Curry, cette poudre est trés facilement acceptée dans la majorité des cas.

PRINCIPES ACTIFS :

Acide Aspartique, Acide Glutamique, Acide Oxalique, Acide Palmitique, Acide Stéarique, Acide Tannique, Alanine, Albumine, Alcaloïde,Aluminium, Amidon, Arginine, Calcium, Catéchol, Chlore, Cholestérol, Choline, Chrome, Cobalt, Cuivre, Étain, Fer, Fibres, Flavonoïdes, Flavonols, Fructose, Glycine, Histidine, Huile, Huile essentielle, Hydrates de carbone, Isoleucine, Kaempférol, L-Arginine, Leucine,Lysine, Magnésium, Manganèse, Méthionine, Minéraux, Mucilage, Phénol, Phénylalanine, Phosphatidylcholine, Phosphore, Polysaccharide,Potassium, Proline, Protéine, Saponine,Sélénium, Sérine, Silicium,Sodium, Soufre, Thréonine, Tryptophane, Tyrosine, Valine, Vitamine A, Vitamine B, Vitamine B1, Vitamine B12, Vitamine B2, Vitamine B3, Vitamine B6, Vitamine B8, Vitamine C, Vitamine K, Zinc.




© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:37






GUIMAUVE OFFICINALE. Althaea Officinalis. Malvaceae.














PARTIE UTILISÉE :

Racine séchée et pulvérisée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Essentiellement Adoucissante et Émolliente, la racine de Guimauve se révèle trés précieuse dans les cas d'inflammations gastriques, intestinales et bronchiques chez le cheval.

INDICATIONS USUELLES :

Toux d'irritation diverses.

Affections respiratoires à étiologie irritative allergique (poussières de fourrages, carrière etc...).

Diarrhée de stress, Intestin irrité après traitement.

Gastrite du cheval nerveux (Bâillements intempestifs, Flehmen, Bruxisme).

DOSE USUELLE :

Racine séchée et pulvérisée : 80 grammes par jour en deux fois dans la ration.

PRINCIPES ACTIFS :

Acide palmitique, Acide salicylique, Acide stéarique, Acide tannique, Alanine, Aluminium, Amidon, Asparagine, Calcium, Choline, Chrome, Cobalt, Eau, Éphédrine, Étain, Fer, Fibres, Glucose, Huile, Huile essentielle, Hydrates de carbone, Kaempférol (Flavonoïde), Magnésium, Manganèse, Matières tannantes, Mucilage, Oxalate de calcium, Paraffine, Phosphatidylcholine (Lécithine) , Phosphore, Polysaccharide, Potassium, Protéine, Saponine, Sélénium, Silicium, Sodium, Stérols, Sucre, Tanin, Valine, Vitamine B1, Vitamine B2, Vitamine B3, Zinc




© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:37

MILLEPERTUIS. Hypericum Perforatum.








Cliché montrant les micro-perforations de la feuille.
(Ø=12X)

Principe actif en cause :

Hypéricine (dérivé de la Naphtodianthrone).

Le Millepertuis provoque une photosensibilisation primaire par l'action photochimique suivante :

Cette substance (Hypéricine) est absorbée par voie digestive et véhiculée par le sang jusqu'à l'épiderme où elle se dépose et subit, sous l'action de la lumière, une transformation chimique.

Les chevaux généralement exposés sont les gris, il a été constaté, également, une photosensibilisation sévère sur des chevaux portant des taches de ladre, ceci, quelle que soit la couleur de leur robe.





© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:38






La présence du logo à tête d'Éléphant désigne une plante exotique.




HARPAGOPHYTUM (Griffes du Diable, Doigts d'Harpagon, Racines de Windhoek).
Harpagophytum Procumbens. Pedaliaceae.




Fruit dont la forme a donné son nom à la plante : "Griffes du Diable" ou "Doigts d'Harpagon".



Racine tranchée et séchée.



Seules les racines secondaires (en bas) doivent ètre utilisées car très concentrées en Harpagosides.




Plante fleurie sur terrain.




Depuis très longtemps, les habitants des régions chaudes de l'Afrique du Sud (Namibie, Botswana, jusqu'au désert du Kalahari) utilisent l'Harpagophytum pour soulager les douleurs articulaires.

En 1904, un Allemand nommé G.H Mehnert, initié par les tribus Hottentot aux thérapies naturelles ancestrales, a rapporté cette plante en Europe où elle bénéficie dès lors d'une grande notoriété dans le traitement des affections articulaires.

PARTIE UTILISÉE :

Racine secondaire pulvérisée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

L'Harpagophytum possède des vertus anti-inflammatoires, analgésiques et sédatives naturelles du fait de la présence dans ses racines de molécules particulièrement efficaces telles les Harpagosides et le Bêta-Sitostérol, les études menées depuis de nombreuses années confirment l'efficacité de cette plante dans le traitement des douleurs et inflammations articulaires de l'arthrite, l'arthrose et les rhumatismes en général, elle aide à soulager les raideurs des articulations en améliorant la vitalité et la mobilité de celles-ci.

INDICATION MAJEURE :

Affections articulaires provoquant des douleurs, des raideurs en début de travail ou permanentes, dos sensible etc...

DOSE USUELLE :

De Dix (10) à quinze (15) Grammes par jour en deux fois à répartir dans la ration.

COMMENT DOSER :

- Cuiller à café : 5 Grammes.
- Cuiller à dessert : 10 Grammes.
- Cuiller à soupe : 15 Grammes.

CONTRE-INDICATIONS :

L'usage de cette plante ne présente aucune contre-indication hormis chez les chevaux présentant un ulcère gastrique avéré et soigné en tant que tel, il est donc important d'en référer au praticien avant d'utiliser l'Harpagophytum chez le cheval présentant une telle affection.

COMPOSANTS :

Benzoquinone : Harpagoquinone, Iridoïdes (1,3 à 2,3 % du poids sec) : Harpagide, Harpagoside (Ester Cinnamique de l'Harpagide), Procumbine, Béta-Sitostérol, Acides Triterpéniques, Flavonols : Kaempférol, Quercétol, Stakyose (abondant).







© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:39





BOUILLON BLANC. Verbascum Thapsus. Scrofulariaceae.





PARTIES UTILISÉES
:

Feuille et Fleurs.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Anti-inflammatoire léger, émollient (Mucilage), Régulateur du transit intestinal, Expectorant.

INDICATIONS USUELLES :

Fleurs
: Toux grasses productives.Toux sèche irritative, Irritations de la muqueuse intestinale aprés diarrhées.

Feuilles : en cataplasmes dans les affections cutanées prurigineuses.

DOSE USUELLE :

20 grammes par jour de Fleurs séchées et pulvérisées dans la ration.

PRINCIPES ACTIFS :

Mucilages, Saponosides Triterpéniques (Graines), Caroténoïdes : Crocétine. Flavovonoïdes : Hespéroside, Verbascoside, Rutoside - Huile Essentielle (%faible), Tanins, Iridoïdes : Aucuboside, Harpagide, Harpagosides.




© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:39




RONCE Feuilles. Rubus fruticosus L. Rosaceae.


.

PARTIE UTILISÉE :

Les feuilles séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Astringent, Antidiarrhéique du fait de l'action des Tanins.

Excellent Cicatrisant en compresses sur les plaies.

INDICATIONS USUELLES :

Toutes formes de diarrhées.

Il est à préciser qu'une diarrhée peut se révéler le signe d'importants désordres digestifs, aussi est-il impératif de consulter si la situation persiste.

DOSE USUELLE :

40 à 60 Grammes de poudre de feuilles par jour.

PRINCIPES ACTIFS :

Acide lactique, Acide Oxalique, Acide Tannique, Acides Organiques, Anthocyane, Bore, Choline, Flavonoïdes, Fructose, Huile essentielle, Inositol, Matières tannantes, Minéraux, Vitamine C, Tanins hydrolysables (= Gallotanins et Ellagitanins, 8 à 14 p.cent), Acides organiques (citrique, isocitrique), acides Triterpéniques et Pentacycliques.






© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:39





FRÊNE ÉLEVÉ. Fraxinus Excelsior. Oleaceae.









PARTIE UTILISÉE :

Feuilles (séparées de la tige), séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Anti-inflammatoire dans les affections rhumatismales (Rutosides), antalgique (calme la douleur) dans l'arthrite et les affections ostéo-articulaire (Salicylates).
Diurétique par la présence conjuguée de glucides (Mannitol), de composés minéraux (dont Potassium).
Étant des capteurs de radicaux libres, le Mannitol et les Polyphénols présents dans le Frêne lui confèrent une action antioxydante.

INDICATION MAJEURE :

Phénomènes inflammatoires articulaires mineurs, poussées arthrosiques subaiguës, raideur des articulations.

RAPPEL IMPORTANT :

La gravité d'une affection articulaire doit toujours ètre considérée par le vétérinaire avant d'entreprendre un traitement quelconque.

DOSE USUELLE :

Trente (30) grammes de feuilles séchées et pulvérisées par jour dans la ration.

COMPOSANTS :

Mannitol, Triterpènes Pentacycliques, Acide Ursolique, Composés Polyphénoliques, Tanins Catéchiques et Galliques, Pigments Flavoniques, Rutoside, Quercitroside, Hétérosides Coumariniques, Fraxoside, Esculosides, Salicylates, Sels Minéraux, Mucilage.




© Oskarnika 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:40







RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT A L'USAGE EXTERNE !



CHÉLIDOINE. Chelidonium Majus. Papaveraceae




Latex verrucide contenu dans les tiges.





Le suc frais (Latex) de la Chélidoine est employé traditionnellement depuis fort longtemps en application locale pour aider à la disparition des verrues tant chez l'homme que chez l'animal.

Il va sans dire que cette plante n'étant pas efficace pour ôter toutes les sortes de verrues, l'intervention d'un vétérinaire doit ètre considérée dans ce genre d'affection en cas d'échec.

MODE D'APPLICATION :

Pincer une tige de Chélidoine, attendre que le latex en sorte et l'appliquer journellement sur la verrue durant une semaine.

COMPOSANTS :

Chélidonine, Sanguinarine, Protopine, Chélérythrine, Tetra-Hydro-Ptisine, Berbérine, Coptisine, Stylopine.




© Oskarnika 2012. Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:40





VERVEINE OFFICINALE. Verbena Officinalis. Verbenaceae Labiateae.









Cette plante ressemblant à un faisceau de fils de fer dressés est connue depuis la plus Haute Antiquité pour ses vertus médicinales et sa Symbolique traditionnelle.

Les Druides l'ont célébrée comme étant le symbole de la Force et la Félicité.

PARTIES UTILISÉES :

Feuilles séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

La Verveine Officinale est diurétique, calmante, anti-inflammatoire,
gastro-tonique.

Ses composants lui confèrent une indication immuno-stimulante.

INDICATIONS USUELLES :

Anti-douleur, elle est utile en cas de traumatismes.
Douleurs rhumatismales mineures.
États nerveux, anxiété.
Fatigue chez le jeune et le cheval âgé.
Convalescence.
Potentialise le système immunitaire.
Désordres de l'appareil digestif.

DOSE USUELLE :

De 30 à 40 grammes par jour en cure de 20 jours.

PRINCIPES ACTIFS :

Adénosine, Alpha-Sitostérol, Aucubine, Beta-Caroténe, Principes amers, Citral, Emulsine, Tannin, Acide Tannique, Glucosides, Invertine, Caféine, Minéraux, Lupeol, Enzymes, Stachyose, Tannine, Verbenaline, Verbenine, Huiles essentielles.


© Oskarnika 2012. Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:40




CHICORÉE SAUVAGE. Cichonium Intybus. Compositae Asteraceae.






PARTIES UTILISÉES :

Tiges, feuilles, racines séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Très proche du pissenlit dont elle partage l'amertume, la Chicorée possède sensiblement les mêmes propriétés.

Elle était déjà connue dans l'Égypte Ancienne et était employée à des fins médicinales.

Cholérétique, Tonique, Apéritive, Eupeptique (Digestive), Dépurative, légèrement Laxative, cette plante est un bon draineur hépatique et un excellent régulateur des fonctions Hépato-Digestives.

INDICATIONS USUELLES :

États Pléthoriques, Embarras Hépatique dus aux médications diverses.

En résumé, cette plante libère l'organisme de toutes les impuretés accumulées.

DOSE USUELLE :

60 Grammes de tige, feuille ou racine séchées et pulvérisées par jour.

PRINCIPES ACTIFS :

Intybine (Principes amers), Acide Cinchonique, Inuline, Tanins, Lactone, Vitamines B, C, PP et K.
Potassium, Fer, Calcium, Cuivre.





© Oskarnika 2012. Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:41






GAILLET GRATTERON. Gallium Aparine. Rubiaceae.





PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Anti Œdémateux, Diurétique, Antibiotique Végétal (Des recherches ont montré qu’il induit une augmentation de la production des leucocytes (globules blancs), et par conséquent aide à renforcer le Système Immunitaire), Dépuratif et Laxatif, Tonique du Système Lymphatique, Anti Arthritique, Spécifique du système glandulaire.

INDICATIONS USUELLES :

Engorgement des membres, Lymphangite, Fourbure, Rétention Hydrique, Œdèmes, Molettes, Douleurs Articulaires, Asthénie aprés traitement médicamenteux, Convalescence.

DOSE USUELLE :

La dose est fonction du besoin instinctif du cheval, il suffit de lui en donner une grosse brassée fraichement cueillie et il mangera ce qu'il voudra en quantités différentes selon les chevaux.

PRINCIPES ACTIFS :

Glucosides, Aspéruloside, Oligo-éléments, Manganèse, Acide citrique, Flavonoïdes, Saponine, Tanin, Silice.




© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Dim 12 Aoû 2012 - 21:41




THYM VULGAIRE. Thymus Vulgaris. Labiateae.





Cette plante aromatique d'origine méditerranéenne était déjà connue des Étrusques et des Égyptiens qui l'utilisaient à des fins rituelles, médicinales et dans les procédés d'embaumement.

La Grèce et la Rome antiques ont perpétré les vertus du Thym dans des ouvrages restés célèbres et consultés encore de nos jours : le naturaliste Pline l'Ancien (de Naturalis Historia), le médecin Dioscoride (de Materia Medica), le philosophe et botaniste Lucrèce (de Rerum Natura).

Cette plante possède de nombreuse propriétés phytothérapiques dont une action très efficace sur l'appareil respiratoire du cheval.

PARTIES UTILISÉES :

Fleurs et feuilles séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Anti-infectieux, anti-inflammatoire, anti-microbien, anti-oxydant, antiseptique, anti-viral, antitussif, antispasmodique, expectorant.

INDICATIONS USUELLES :

Toux spasmodique "sèche", Toux productive "grasse", Encombrements bronchiques, Excellent complément des médications de l'arbre respiratoire.

DOSE USUELLE :

Trente grammes par jour de feuilles et fleurs pulvérisées dans la ration.

PRINCIPES ACTIFS :

Acide Alpha-Linolénique, Acide Palmitique, Acide Tannique, Alanine, Aluminium, Antibiotique Végétal, Bore, Calcium, Carvacrol, Thymol, Chrome, Cobalt, Cuivre, Étain, Fer, Fibres, Flavonoïdes, Glycine, Isoleucine, Leucine, Lithium, Lysine, Magnésium, Manganèse, Méthionine, Phénol, Phénylalanine, Phosphore, Potassium, Protéine, Résine, Saponine, Sélénium, Silicium, Sodium, Tanin, Thréonine, Tryptophane, Tyrosine, Valine, Vitamine B1, Vitamine B2, Vitamine B3, Zinc.




© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella26

avatar

Féminin
Nombre de messages : 131
Age : 36
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Mer 15 Aoû 2012 - 0:21

Génial! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Sam 1 Sep 2012 - 16:32





CHARDON MARIE. Silybum Marianum. Asteraceae.






Les graines et les feuilles de cette magnifique plante assurent la protection et la régénération de la cellule hépatique du cheval.

PARTIES UTILISÉES :


Graines (akènes), bien mures, séchées et débarrassées de leurs aigrettes.

Feuilles séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Puissant hépato-protecteur vis-à-vis des toxiques hépatiques, la Silymarine (et ses nombreux composants) contenus dans cette plante agit selon deux mécanismes :

Elle stabilise la membrane cellulaire hépatique en inhibant les systèmes de transport membranaires des hépatocytes, rendant ainsi plus difficile l'absorption des toxiques, inhibe la péroxydation (phénomène de "rancissement") des lipides et augmente la captation des radicaux libres produits par les substances hépatotoxiques dans le but de protéger l'organisme.

Elle stimule l'activité de la polymérase α, donc augmente la synthèse des acides nucléiques ribosomaux (éléments intra-cellulaires indispensables à la synthèse des protéines) et le nombre de ribosomes dans les cellules hépatiques (hépatocytes), ce qui accroît la biosynthèse enzymatique et stimule la capacité de régénération hépatique.

INDICATIONS USUELLES :

Suite de traitements médicamenteux anti-infectieux, suite de piroplasmose, après un traitement des surinfestations vermineuses, convalescence, fatigue.

DOSE USUELLE :

20 à 30 grammes de graines pulvérisées.

60 grammes de feuilles séchées et pulvérisées par jour.

PRINCIPES ACTIFS :

Flavonolignanes responsables de l'activité (mélange de dérivés Flavanoniques appelé Silymarine, (1,5 à 3 p.cent de la drogue) dont les composants majoritaires sont : La silybine, La Silydianine, La Silychristine et leurs nombreux dérivés, Flavonoïdes : -Quercétol - Taxifoline - Dihydrokaempférol - Apigénine - Naringine - Eriodyctiol - Chrysoériol - Dérivés phénoliques - Tocophérol et Stérols : Campestérol, Sitostérol, Stigmastérol.


© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
py

avatar

Masculin
Nombre de messages : 643
Age : 57
Localisation : Kerizel (Côtes d'Armor)
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Lun 10 Sep 2012 - 23:03

Merci pour toutes ces informations! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://intenso.free.fr/
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Jeu 13 Sep 2012 - 13:37

de rien! Mais je n'y suis pour rien du tout Embarassed Embarassed je les fait juste passer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Sam 13 Oct 2012 - 22:34







Plante exotique
.

HARPAGOPHYTUM. Harpagophytum Procumbens. Pedaliaceae.




Plante fleurie sur le terrain.



Fruit dont la forme a donné son nom à la plante : "Griffes du Diable" ou "Doigts d'Harpagon".





Seules les racines secondaires (en bas) doivent être utilisées car très concentrées en Harpagosides.



Racine tranchée et séchée.


Depuis très longtemps, les habitants des régions chaudes de l'Afrique du Sud (Namibie, Botswana, jusqu'au désert du Kalahari) utilisent l'Harpagophytum pour soulager les douleurs articulaires.

En 1904, un Allemand nommé G.H Mehnert, initié par les tribus Hottentot aux thérapies naturelles ancestrales, a rapporté cette plante en Europe où elle bénéficie dès lors d'une grande notoriété dans le traitement des affections articulaires.
PARTIE UTILISÉE :

Racine secondaire pulvérisée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

L'Harpagophytum possède des vertus anti-inflammatoires, analgésiques et sédatives naturelles du fait de la présence dans ses racines de molécules particulièrement efficaces telles les Harpagosides et le Bêta-Sitostérol, les études menées depuis de nombreuses années confirment l'efficacité de cette plante dans le traitement des douleurs et inflammations articulaires de l'arthrite, l'arthrose et les rhumatismes en général, elle aide à soulager les raideurs des articulations en améliorant la vitalité et la mobilité de celles-ci.

INDICATION MAJEURE :

Affections articulaires provoquant des douleurs, des raideurs en début de travail ou permanentes, dos sensible etc...

DOSE USUELLE :

Quinze (15) Grammes par jour en deux fois à répartir dans la ration.

COMMENT DOSER :

- Cuiller à café : 5 Grammes.
- Cuiller à dessert : 10 Grammes.
- Cuiller à soupe : 15 Grammes.

CONTRE-INDICATIONS :

L'usage de cette plante ne présente aucune contre-indication hormis chez les chevaux présentant un ulcère gastrique avéré et soigné en tant que tel; il est donc important d'en référer au praticien avant d'utiliser l'Harpagophytum chez le cheval présentant une telle affection.

COMPOSANTS :

Benzoquinone : Harpagoquinone, Iridoïdes (1,3 à 2,3 % du poids sec) : Harpagide, Harpagoside (Ester Cinnamique de l'Harpagide), Procumbine, Béta-Sitostérol, Acides Triterpéniques, Flavonols : Kaempférol, Quercétol, Stakyose (abondant).





© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Sam 13 Oct 2012 - 22:36




LIN GRAINES. Linum Usitatissimum. Linaceae.










PARTIES UTILISÉES :

Graine triée et non cariée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Régularise les fonctions intestinales (Mucilages), Restaure le système pileux (Oméga 3, Vitamine E), Laxatif, Émollient (Amollit et détend les tissus), Maturatif en cataplasmes.

INDICATIONS USUELLES :

Pour les chevaux aux crottins secs ayant tendance aux "blocages", Robe terne, Mauvais état général.

Une exploration Biologique Hépato-Rénale doit être effectuée dans les cas graves ou douteux.

En cataplasmes sur un abcès de pied, la Graine de Lin aide à sa maturation et à son exonération.

DOSE USUELLE :

En raison de sa teneur en Linamaroside (qui contient des hétérosides cyanogénétiques), la Graine de Lin doit se délivrer à la dose suivante :

60 grammes par jour en deux fois.

PRINCIPES ACTIFS :

Mucilage composé d'Acide Galacturonique, Galactose, Rhamnose et Arabinose - Huile siccative (35%) contenant des Triglycérides d'Acides Oléique, Linoléique et Linolénique - Hétéroside Cyanogénétique (Linamaroside), Lotaustraline, Acides Gras Essentiels (Oméga 3), Acide Alpha Linoléïque, Vitamine E.



© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Sam 24 Nov 2012 - 0:52




AIL Bulbe. Allium Sativum. Liliaceae.




Issu des plaines à l'Est de la mer Caspienne, l'Ail est utilisé depuis des millénaires tant dans l'alimentation que pour les effets médicinaux qu'il procure.

Dans l'ancienne Égypte, on appréciait les propriétés nutritives et "anti-fatigue" de l'Ail (et de l'Oignon).

L'historien grec Hérodote rapporte que les ouvriers employés à la construction des pyramides recevaient quotidiennement une ration d'Ail et d'Oignon pour leur donner la force nécessaire à ce travail épuisant.

Les Grecs connaissaient aussi les vertus de l'Ail, les athlètes participant aux Jeux Olympiques en consommaient avant l'effort.

Pour les Romains, selon Virgile, l'Ail était un aliment propre à soutenir les forces des moissonneurs, ils vont l'introduire en Italie, en France, en Espagne et jusqu'en Angleterre.

Les Gaulois en faisaient aussi grande consommation, plus tard, Louis le Pieux, fils de Charlemagne, ordonne la culture de l'Ail dans les jardins royaux.

Dans tout le monde méditerranéen et l'Europe centrale, la présence de tresses ou bouquets d'Ail dans la maison devait permettre de protéger les foyers; récolté fin juin, l'Ail fait aussi partie des plantes de la Saint-Jean auxquelles on accorde de multiples vertus ancestrales.

Durant la première guerre mondiale, les soldats russes employaient l'Ail pour désinfecter et accélérer la cicatrisation des plaies, cette méthode a ensuite été appliquée par les soldats anglais; l'avantage de cette médication résidait dans le fait que cette plante, outre son efficacité, était un antibiotique végétal économique et facile à trouver.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Antiseptiques et bactériostatiques des voies respiratoires, clarifie le sang et tonifie la texture des vaisseaux, renforce la résistance physique, anti-putride intestinal.

INDICATIONS MAJEURES :

Toux à étiologie allergique, désordres intestinaux à origines vermineuses ou toxiques multiples, états pléthoriques dus à une suralimentation, cure de printemps après un hiver carencé en herbe fraiche, convalescence.

DOSE USUELLE :

De 20 à 30 Grammes de copeaux ou granulés par jour par cures de 20 jour au printemps et en automne pour un cheval de 500 Kilos.

EFFETS INDÉSIRABLES :

Il est recommandé de ne pas augmenter les doses ni la durée des cures, car l'Ail, utilisé à fortes doses et durant des périodes prolongées, possède des propriétés érythrolytiques (détruit les globules rouges).

PRINCIPES ACTIFS :

Allicine (acide aminé soufré présent dans le bulbe)
Alliine + enzyme Alliinase ---> Allicine qui, au contact de l'air ou lors de l'extraction de l'huile essentielle par hydrodistillation, se transforme en Disulfure de Diallyle (odeur alliacée caractéristique très forte).

Ajoènes, Cycloalliine, Dithiine, Fructosane.

Actuellement des chercheurs ont mis en évidence d'autres précurseurs : Une Cycloalliine et une Méthylalliine dont la décomposition conduit au Trisulfure de Méthylallyle responsable de l'odeur caractéristique de l'Ail.




© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaza

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1105
Age : 37
Localisation : st romain de lerps (07)
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    Ven 7 Déc 2012 - 16:17





SAULE BLANC. Salix Alba. Salicaceae.









Le Saule Blanc est un bel arbre affectionnant les endroits humides, il est connu depuis fort longtemps pour ses propriétés apaisantes des douleurs articulaires et des états fébriles tant chez l'Homme que chez l'animal.

Les Sumériens consignaient déjà les décoctions de feuilles de Saule sur des tablettes d'argile retrouvées au long des plaines fertiles du fleuve Tigre.

Son action est due à la teneur notoire en Acide Salicylique et dérivés salicylés élaborés naturellement par cet arbre.

L’Acide Salicylique doit sa dénomination au nom latin du Saule : "Salix"; de cette molécule, on a élaboré synthétiquement l'Acide Acétylsalicylique qui a été commercialisé en 1899 par les laboratoires Bayer sous l’appellation "Aspirine".

Ceci souligne bien l'importance fondamentale de la chimie végétale dans les application pharmaceutiques industrielles actuelles.

PARTIES UTILISÉES :

Feuilles séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Anti-inflammatoire naturel non stéroïdien, analgésique (apaise la douleur).

INDICATIONS USUELLES :

Douleurs rhumatismales (arthrose, arthrite), douleurs dorsales aiguës.

Le Saule ne guérit pas les affections rhumatismales, il apaise les effets douloureux des lésions ostéo-articulaires.

DOSES USUELLES :

De 20 à 30 grammes par jour, en deux fois, dans la ration.

PRINCIPES ACTIFS :

Salicylates (±11%) : Dérivés flavoniques et hétérosidiques du groupe Salicoside (Salicine, glucoside de l'alcool Salicylique), Salicortine, Fragiline, Populine, Saliréposide, Trémulacine.

Composés phénoliques : (glucosides de Phénols et d'acides Phénols) : Triandrine, Vimaline et dérivés aromatiques, Saligénine (= alcool Salicylique), aldéhyde Syringique, acide Salicylique, acide Parahydroxybenzoïque, acide Caféique, acide Férulique, acide Paracoumarique.

Flavonoïdes : hétérosides du Quercétol, Lutéoline, Eriodictyol, Naringénine, Ampélopsine, (Flavanolol) et Isosalipurpuroside (Chalcone).

Tanins : Proanthocyanidols dimères et trimères.






© Oskarnika 2012. Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plantes utilent aux chevaux    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plantes utilent aux chevaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plantes utiles aux chevaux.
» cheval : plantes toxiques
» Plantes utiles aux chevaux
» Que donner pour soulager et soigner les ulcères gastriques ?
» un site intéressant pour soigner nos chevaux,ânes par les plantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Cheval Sur-naturel ! :: Les chevaux sur-naturel :: Soins et Trucs de grand-Mère-
Sauter vers: